01 septembre 2006

Youenn Gwernig (1925 - 2006)

Il avait fréquenté les beatniks, s'était lié d'amitié avec Jack Kerouac, écrivait et chantait en trois langues... difficile de résumer en quelques lignes la riche existence du Breton Youenn Gwernig, décédé mardi dernier.

Allez plutôt écouter ses disques ou relire ses livres.

1 commentaire:

Eireann yvon a dit…

Je viens de relire «La grande tribu» dont j’ai fait une chronique sur mon blog, et j’ai eu la chance de trouver chez un bouquiniste «Appelez moi Ange» qui figure dans mes prochaines lectures. Un grand bonhomme ! Kenavo Youenn